Défiscalisation immobilière : comment fonctionne-t-elle ?

Investir dans l’immobilier sans ployer sous le poids des impôts est désormais chose facile en France. L’État entend apporter son soutien aux investisseurs en prenant des actes juridiques sur la défiscalisation immobilière. Voici une présentation sur comment en bénéficier.

La défiscalisation immobilière : qu’est-ce que c’est ?

La défiscalisation immobilière est une disposition juridique qui permet à toute personne voulant investir dans l’immobilier de bénéficier d’une réduction sur le montant de ses impôts. Il s’applique à tout immeuble mis en location, qu’il soit neuf ou ancien. Toutefois, les avantages ne sont pas les mêmes entre un logement neuf et un ancien logement.

Comment fonctionne la défiscalisation immobilière ?

Plusieurs lois régissent la défiscalisation immobilière en France. Par exemple, il y a la loi Pinel, la loi Malraux, la loi DeNormandie, la loi Cosse, etc. Mais entre autres, la loi Pinel est la plus prisée en 2020, à cause de ses avantages.

Elle permet de réduire jusqu’à 21 % des impôts sur l’investissement selon que le bien est mis en location pour une durée 12 ans. Ainsi, l’investisseur peut obtenir une réduction d’impôts à hauteur de 63 000 € sur la durée ainsi définie. Quant à un bien mis en location pour une durée de 6 ans, la réduction du montant des impôts est de 12 % de l’investissement.

Comme autres avantages, la loi Pinel 2020 permet de créer un patrimoine immobilier à travers les intérêts composés de l’investissement. Ce faisant, l’investisseur prépare sa retraite avec grande assurance. Mais, faut-il le souligner, ces avantages ne sont pas opérationnels à long terme.

Les modifications de la loi Pinel en 2021 sur la défiscalisation immobilière

Selon les nouvelles dispositions de la loi Pinel qui entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2021, la défiscalisation immobilière exclut les maisons individuelles. Cette modification est une conséquence de la loi des finances 2020 ayant recentré la loi Pinel sur les immeubles collectifs. Pour rappel, les investisseurs continueront à jouir des autres avantages de ladite loi.