Tout savoir sur le taux de change

Une monnaie n’a pas de valeur fixe. Elle est influencée par les marchés financiers sur la base de l’offre et de la demande. Mais, peu sont ceux qui arrivent à maîtriser à juste titre le calcul. Pas sorcier. Laissez-vous simplement guider par cet article qui vous explique tout sur le taux de change.

Le taux de change : qu’est-ce que c’est ?

Le taux de change, encore appelé le taux de conversion, est le prix auquel l’on peut acheter une devise étrangère. En termes clairs, c’est le taux auquel une monnaie s’échange contre une autre monnaie : EUR et USD par exemple. Sachant qu’aucune monnaie au monde n’a de valeur absolue, le taux de change est déterminé à partir des fluctuations des marchés financiers. D’où intervient l’équilibre entre l’offre et la demande.

Comment déterminer le taux de change ?

Depuis les accords de Bretton Woods en 1944, la valeur de la plupart des monnaies est exprimée par rapport aux dollars américains, c’est-à-dire la valeur de l’USD. En effet, si la demande du dollar américain est plus grande que l’offre, alors le prix augmente. Actuellement, 1 USD est égal à 552, 49 CFA alors que 1 EUR est égal à 655, 84 CFA. Visiblement, la devise EUR est plus chère que le dollar américain. Le taux de change ici consiste en la différence qui est 103, 35 CFA en faveur de l’euro. Laquelle différence sera une belle occasion pour le détenteur de jetons EUR.

Quelle est l’influence du taux de change sur l’économique nationale ?

Le taux de change joue un rôle très capital dans l’économie des nations. Il conforte la compétitivité des prix des marchandises dans le circuit d’import-export. En considérant alors la valeur de l’euro supérieure à celle du dollar américain, on peut déduire que les produits américains deviennent moins coûteux, ce qui va de façon exponentielle accroître l’économie des pays de la zone euro, surtout par rapport aux matières premières importées. Ainsi que le taux de change est actuellement favorable pour la devise EUR, dans quelques mois, il peut tourner en sa défaveur. C’est la loi du marché financier !